Un Raspberry pi4 (4Go) comme plateforme de DEV

Mis à jour : 12 oct. 2019


Ça y est j'ai craqué pour le plus musclé des récents Raspberry pi4b: celui avec 4Go de RAM, en vue de me doter d'une plateforme de DEV full Raspberry, et utiliser le moins possible mon PC avec son énorme tour. Il est certes beaucoup moins puissant que mon PC équipé d'un octo-pro AMD-Ryzen, de 16 Go de RAM DDR4, 2To de DD, sous Linux Ubuntu et j'en passe de la carte graphique, mais le revers de cette puissance est qu'il ne démarre pas sans une alimentation mini de 800W totalement énergivore. Alors c'est sûr qu'avec un Raspi4 qui consomme 45W max on ne va ni jouer à COD en 4k, encore moins modéliser des apprentissages supervisés sur réseau de neurones massifs, en revanche toutes mes activités de DEV/Maker autour du Raspberry pi là ça devient intéressant.


Configuration


Je suis donc parti sur la version 4Go de RAM: j'avais tenté l'expérience avec un Raspi3 b+ mais avec ses 1Go de RAM c'est trop limité pour une utilisation de type bureautique/Internet/Dev. J'ai installé Raspbian sur une sd Card de 32Go, et ajouté un disque dur SSD externe USB3.0 de 500Go pour stocker mes données: c'est une vraie tuerie en terme de rapidité lecture/écriture (normal il s'agit d'un disque SSD).

Pour backuper mes données j'ai conservé mon ancien DD externe de 500Go aussi mais c'est un DD traditionnel de 2,5" qui tourne à 5000 tr/min. Je n'active ma syncho de mes données qu'une fois par semaine environ donc ce DD n'est pas branché en continu.

Pour ce qui est du boitier j'ai opté pour un format Pibow mini qui n'enferme pas complètement le Raspberry, celui-ci étant réputé pour chauffer plus que les autres. J'ai ajouté des radiateurs en alu et coiffé mon jouet avec la Unicorn HAT HD de Pimoroni en attendant d'envisager une solution de refroidissement actif sur laquelle je travaille (version HAT de mon sysdroid).


Logiciels nécessaires


Pour ce qui est des logiciels j'ai trouvé tout mon bonheur:

  • Kicad, un logiciel de conception de circuits électronique: il fonctionne parfaitement bien sur ce Raspberry. Je l'utilisais déjà sur mon PC.

  • GIMP: un logiciel de retouche d'image. Mon utilisation reste basique (recadrage d'image, redimensionnement, retouches mineures) et le Raspi4 tient très bien la route en version 4Go de RAM.

  • KDENLIVE: un logiciel de montage vidéo. Avec mon tel qui filme en 4k de base, c'est clair que le raspi4 est bien trop léger pour lutter contre un octo-pro avec 16Go de RAM et une carte graphique dédiée avec un réseau de GPU massivement parallèle. L’utilisation n'est pas du tout fluide sur mon raspi, donc pour la création de montage vidéo je continuerai d'utiliser mon ancien PC, sauf si je trouve une autre solution plus légère.

  • IDLE Python3: je me suis habitué à utiliser cet environnement de DEV pour Python, je l'aime bien il est léger et agréable.

  • GPARTED: utilitaire indispensable pour manipuler des disques durs.

  • GRSYNC: c'est l'utilitaire de sauvergarde que j'utilise pour sauvegarder mes données en mode synchronisation/miroir.

  • Thunderbird: gestionnaire d'e-mail open source de Mozilla.

Afin de préserver ma carte SD, j'ai appliqué les conseils trouvés chez madiblog qui consistent à déplacer les écritures de /tmp , /var/tmp ainsi que /var/log directement dans la RAM (configuré à 100Mo chacun max dans mon cas au lieu des 10Mo, puisque j'ai 4Go de RAM)



Mes premières impressions:


C'est un nano-ordinateur fantastique qui permet maintenant de vraiment faire de la bureautique, du WEB et du DEV simple ce qui était loin d'être le cas avec un raspi3: tentez l'expérience d'aller sur google map avec un raspi3 : c'est impossible. Idem pour manipuler des images 4k avec 1Go de RAM uniquement c'est pénible.


Pour tout ce qui est manipulation d'image, conception de circuit sous Kicad et conception de programmes Python3 il n'y a rien à dire c'est parfaitement fluide. Ceci dit c'est vrai qu'il chauffe vite: la température du CPU est constamment entre 58 et 65°C.

Quand on va sur internet, les processeurs s'affolent mais suivent la cadence malgré un léger manque de fluidité, et la température grimpe vite entre 65 et 70°C. Les 4Go de RAM sont un véritable atout pour éviter la saturation qui faisait défaut sur les raspi3.

En revanche pour ce qui est du montage vidéo là ce n'est clairement pas son rayon d'action: l'absence de GPU dédié et de traitement massivement parallèle ne lui permet pas de lutter contre un PC énergivore et musclé type "Gamer".


Voilà cet article est entièrement rédigé avec un Raspberry pi4, et mes prochains tutos le seront tout autant, sauf pour les éventuelles vidéos ajoutées, et bien entendu ils seront 100% conçus et développés sur ce Raspberry pi4 à partir duquel je peux me connecter à d'autres Raspberry pi3 et piZéro en SSH, pour tester si mes programmes et circuits fonctionnent avec d'autres modèles.


Ha j'oubliais le principal quand même! Tendez l'oreille, vous entendez quelque-chose ??? Bha non vous ne pouvez pas c'est une plateforme de DEV totalement fanless: aucun ventilateur, aucun disque dur qui crépite: ça c'est un vrai bonheur: ZÉRO BRUIT.
logo_papsdroid_64x64.png
suivre l'acutalité du blog sur Facebook:
  • Facebook Social Icône

© 2019, de papsdroid.fr,  administré depuis un Raspberry pi4